«

»

Nov 30 2017

Festival Festisol: soirée-débat à Vanves le jeudi 30 novembre.

Pas la peine de chercher le Réfugistan sur une carte, vous ne l’y trouverez nulle part.

A travers le monde, près de 17 millions de personnes – réfugiés, déplacés, migrants – vivent dans des camps, soit l’équivalent d’un pays. Des «limbes», comme les nomme un chercheur, dans lesquels le seul objectif possible est la survie, où des enfants naissent et grandissent.

Leurs habitants, qui n’ont ni le droit de travailler ni celui de se déplacer librement, ne possèdent que les quelques objets distribués à leur arrivée et une carte d’identité du Haut Commissariat aux Réfugiés.

Dans ces lieux à l’écart du monde, censés être provisoires, les réfugiés passent désormais en moyenne 17 ans de leur vie.

Pourquoi ces camps perdurent-ils depuis des décennies ?