Historique

 

La Ruche De Vanves et l’AMAP Le Panier Vanvéen ont créé en 2009, à Vanves, le Festival Cinéma et Ecologie. Depuis, ces deux associations organisent et animent l’événement chaque année avec pour objectif de rassembler un large public autour de films suscitant réflexions et débats autour des thématiques de l’écologie.

D’accès libre et gratuit, le festival est ouvert au plus grand nombre, une des quatre ou cinq séances étant spécialement dédiée à la jeunesse. La date du festival est choisie chaque année pour coïncider avec la Semaine du Développement Durable de la Cité scolaire Michelet (collège et lycée) qui met sa salle de spectacle et son matériel de projection à la disposition du festival. Ce partenariat est soutenu par le comité Agenda 21 de l’établissement. Il permet d’aborder les questions d’écologie avec les collégiens et lycéens de la Cité scolaire qui sont particulièrement mobilisés et actifs pendant cette semaine. Outre les séances organisées le soir dans le cadre du festival, des projections spécifiques leur sont destinées en journée.

Historique

En 2008, lors de la création de la Ruche, l’organisation d’un festival de films nous a paru un très bon moyen de communiquer et d’échanger avec les Vanvéens sur les questions d’environnement : énergie, transports, eau, agriculture, etc. L’AMAP Le Panier Vanvéen s’est aussitôt associée à ce projet qui répondait à certaines de ses aspirations. Aucun évènement de la sorte n’existait dans les environs de Vanves. La mairie de Vanves mettant constamment des bâtons dans les roues de nos deux associations, aucun lieu municipal n’était envisageable pour la tenue du festival. L’organiser au sein de la Cité scolaire Michelet permettait de le créer dans un espace symboliquement important à Vanves. C’est aujourd’hui devenu un lieu régulier d’échanges répondant à un besoin local d’information et d’expression.

Les deux premières années, le festival a centré sa programmation sur des thématiques environnementales . La troisième année, les organisateurs ont souhaité les élargir aux questions sociales et économiques qui nous semblaient indissociables de celles traitant de l’environnement. A partir de 2011, sous l’intitulé « Cinéma & Ecologie », le festival a abordé de nouveaux sujets autour des thèmes de l’économie sociale et solidaire et de la souffrance au travail. Loin de disperser l’orientation du festival, cet élargissement a été ressenti par tous comme quelque chose de très logique et de très positif. En 2013 le thème était “La croissance: pourquoi faire et à quel prix? En 2014 le thème était « le Bien commun » en 2015  il s’intitulait « le climat change, et nous ? »

Format du festival

Chaque projection est suivie d’un débat avec un ou plusieurs intervenants que nous choisissons pour leurs compétences, leur engagement sur les sujets abordés par les films. Ces intervenants sont parfois le réalisateur lui-même ou des membres de l’équipe de tournage. Cette possibilité de réagir aux images et aux discours proposés par les films est essentielle pour nous. Elle permet à chacun d’accueillir d’autres points de vue, de développer son sens critique, de désamorcer des craintes, d’envisager des solutions aux problèmes abordés. Cette organisation est appréciée des adultes autant que des jeunes. Pour enrichir la réflexion, nous choisissons pour chaque édition des thèmes diversifiés, se répondant parfois. Ils peuvent aborder des sujets liés à l’actualité. Nous avions choisi par exemple un film sur les transports au moment des débats sur les transports en Ile de France en 2010.

En marge des projections-débats, nous tenons une librairie de livres neufs et d’occasion pour permettre à chacun de prolonger le film à travers des lectures. Des éditeurs nous confient leurs livres (Editions du Bout de la Rue …) et aussi des DVD (films de Marie-Monique Robin…). Nous avons également pu bénéficier du fond libraire des Verts. Nous proposons également à la vente des périodiques comme Silence ou les revues Sortir du Nucléaire. Le coin librairie accueille également de la documentation gratuite fournie par des associations (Terres de Lien par exemple) ou par des organismes (l’Ademe).

Par ailleurs, nous organisons des animations telles que la présentation de composteurs de déchets, la sensibilisation à la consigne par le prêt de gobelets réutilisables, ou encore la visite du rucher de la cité Michelet qui avait été initialement installé à notre instigation. En 2014 nous avons organisé avec l’association “Espace” une visite à pied du tracé du « Ru de Vanves » avec le concours de l’association « Espace ». cette visite a permis aux citoyens qui le souhaitent de redécouvrir les traces de la nature préexistante à la Ville : celle-ci doit d’ailleurs ses origines aux nombreuses sources qui ont permis d’y développer de nombreuses activités liées à l’eau comme en atteste son blason.